Bienvenue sur le site du Parti de Gauche en Haute-Garonne.

vendredi 16 novembre 2012 | Par Romain Jammes

Nous on peut ! Le contre-budget du Parti de gauche

Caricature de François Hollande proposant un carambar à un ouvrier. Holland dit « Un carambar et ça repart ! Non ? »

Le Parti de Gauche est le parti de la radicalité concrète. Pendant toute la campagne présidentielle nous avons répété que nous étions capables de sortir le France de la crise à travers une politique de relance et de répartition de la richesse.

 

Aujourd’hui, le peuple a massivement rejeté la politique de Nicolas Sarkozy et de l’UMP. Pourtant, le budget présenté par le gouvernement PS-EELV est marqué par une ponction historique sur le budget pour le remboursement d’une dette illégitime. C’est tout simplement la pire politique d’austérité jamais appliquée en France depuis la Libération.

 

Pour nous, c’est le chemin inverse qu’il faut prendre : le contraire de l’austérité qui contracte l’économie, aggrave la dette publique, et sclérose la société. C’est pourquoi le Parti de gauche présente un contre-budget : celui qu’il aurait proposé si le Front de gauche avait été au pouvoir.

Au menu ?

  • Refonte de la fiscalité : 14 tranches d’impôt sur le revenu, un revenu et un salaire maximum, la taxation des revenus du capital, la fin des exonérations injustes aux grandes entreprises, la fin des niches fiscales injustifiées.
  • Renouveau des services publics : fin de la RGPP, investissements publics dans l’éducation, la santé, l’énergie, l’industrie…
  • De meilleurs salaires et conditions de travail : augmentation du SMIC à 1700 € brut, titularisation des précaires de la fonction publique.

Aujourd’hui, il est possible et vital de faire une autre politique que celle de l’austérité. Mobilisons-nous pour demander dès maintenant une autre politique que celle qui sacrifie le peuple pour la finance !

Téléchargez le contre-budget complet ici !

Quelques nombres clefs

  • Plan d’urgence pour le logement, notamment pour financer 200 000 nouveaux logements sociaux par an : 32 Mds €
  • Revalorisation du point d’indice des fonctionnaires pour remédier au décrochage constaté depuis 2000 : 11,4 Mds €
  • Doublement en 5 ans de l’utilisation des énergies renouvelables : 9 Mds €
  • Doublement du budget de l’enseignement supérieur et la recherche sur 5 ans, création de 5000 postes d’enseignants-chercheurs et d’agents techniques : 4,6 Mds €
  • Scolarité obligatoire de 3 à 18 ans : 3 Mds €
  • Multiplication des moyens de la justice par 4 sur 5 ans : 2,7 Mds €
  • Plan national de remise aux normes énergétiques de 700 000 logements et bâtiments publics : 2,5 Mds €
  • Mise en place d’un service public de la petite enfance (création de 100 000 places en crèche) et renforcement des moyens de la protection de l’enfance : 2,3 Mds €
  • Arrêt des reconduites à la frontière des sans-papiers : économie de 0,5 Md €
  • Sortie du traité de l’Atlantique-Nord et arrêt de la participation aux opérations OTAN : économie de 0,5 Md €

Pour en savoir plus

Catégories Autres, Opinions