Bienvenue sur le site du Parti de Gauche en Haute-Garonne.

jeudi 7 novembre 2013 | Par le Parti de gauche 31

Place au peuple : C’est parti !

644304_10152014762679533_516616288_n

Ça y est, la campagne Place au peuple a commencé ce mercredi 6 novembre. Et quel début ! Nous étions plus de 150 à s’être donnés rendez-vous salle Osète pour réclamer une liste autonome large avec le Front de Gauche. Un rassemblement important qui a commencé au refrain des chants de l’Art Mais Rouge et s’est terminé par la saynette de théâtre des commandos culturels du Parti de Gauche !

Pourquoi une liste autonome ?

Parce que nous sommes en farouche opposition aux politiques du Parti Socialiste à l’échelle nationale et locale. Nationale parce que c’est l’austérité qui a conduit l’action du gouvernement depuis l’élection de François Hollande : TSCG, ANI, réforme des retraites, refus de l’amnistie sociale, impasse sécuritaire, expulsions, coupures budgétaires historiques, et bien d’autres choses. Cette politique, nous la combattons dans la rue, pourquoi ne pas la combattre dans les urnes ? D’autant que cette politique impacte directement les communes. Le budget de 2014 prévoit une baisse de 1,5 milliards d’euros de dotations aux collectivités locales et au moins autant en 2015. Un étranglement inacceptable contre lequel nous devons nous battre.
 
Au niveau local, l’austérité s’accompagne d’un projet de métropolisation qui est à l’opposé de ce que nous souhaitons pour la ville et son bassin de vie. L’avenir ne doit pas être la construction de mastodontes opaques et antidémocratiques voués à la compétition nationale et internationale. Il doit être, au contraire, centré sur l’amélioration des conditions de vie, sur la solidarité, le partage et l’implication populaire.

Des radicalités concrètes pour changer la vi(ll)e

Notre projet pour Toulouse s’articule autour de radicalités concrètes pour transformer nos vies et transformer la ville :

  • Transport : un maillage moins axé sur le centre-ville, plus régulier, avec notamment un site propre le long de la rocade. Nous voulons la gratuité des transports en commun !
  • Régie publiques : Il faut que la population reprenne en main l’eau, l’assainissement et les déchets à travers des régies publiques. Il faut virer les multinationales (Véolia, Vinci, Decaux,…) qui ont fait main-basse sur Toulouse.
  • Logement : Réquisition des logements vides dès maintenant ! Doublement du parc de logements sociaux. Construire sans étalement urbain et faire des campagne d’isolation des logements.
  • L’économie sociale et solidaire doit être le modèle de développement économique municipal et intercommunal. Il peut permettre de sortir du chômage de masse certains quartiers.
  • École : Il faut l’équivalent de 50 classes de plus à Toulouse. Créons le rapport de force et exigeons l’ouverture de postes et de nouveaux groupes scolaires !
  • 3e âge : Ouverture de maisons de retraite publiques, et développement d’un service d’aide à domicile.
  • Égalité : Nous mènerons des campagnes contre les discriminations et les violences sexistes et homophobes, notamment en lien avec le réseau associatif. Nous nous battrons pour le droit de vote des résidents étrangers.
  • Culture : Une politique culturelle doit favoriser la création et la diffusion. Créons des écoles de musiques dans tous les quartiers, aidons au développement des compagnies théâtrales.
  • Démocratie : Le cœur d’une transformation sociale, c’est l’intervention populaire ! Créons des budgets participatifs dans tous les quartiers, ouvrons les commissions à la population et impulsons des mouvements populaires pour exiger de meilleures dotations et un changement de cap gouvernemental.

Et maintenant ?

Fini les « y a qu’à » et les « faut qu’on » ! Agissons. Ce programme, nous pouvons l’appliquer si un élan populaire se créer à gauche et décide de reprendre en main sa vie. « Prenez le pouvoir », c’est toujours le mot d’ordre du Front de Gauche.
 
Prenez le pouvoir dans vos quartiers, dans votre ville. Battons-nous car la seule bataille que nous sommes sûr de perdre, c’est celle que nous ne menons pas. Rejoignez les comités « Place au Peuple » près de chez vous !

Catégories Evénements, Opinions