Bienvenue sur le site du Parti de Gauche en Haute-Garonne.

vendredi 10 janvier 2014 | Par la commission écologie du PG31

Quand les vaches vont à l’usine, c’est nos enfants qu’on assassine !

Non aux usines à vaches !

Alors que le débat parlementaire sur le projet de Loi pour l’Avenir de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt (LAAF) démarre à l’Assemblée, le Parti de gauche 31 était présent au rassemblement organisé à Toulouse pour manifester sa complète opposition à la Ferme­-usine des mille vaches prévue dans la Somme.

Contre ce symbole d’une politique criminelle

Nous le savons : l’agriculture intensive n’est pas l’avenir que nous voulons. Massacre des sols, pollutions des eaux, graves atteintes à la santé humaine, traitements honteux infligés aux animaux… La liste des conséquences désastreuses de cette politique productiviste n’est plus à démontrer. Et pourtant, il faut croire que le profit de quelques uns a plus de valeur que la préservation de notre santé et notre environnement.
 
Ainsi ce projet fou d’usine à vaches, qui veut utiliser fumier et lisier des vaches et veaux pour produire de l’électricité grâce à un gros méthaniseur, en en profitant pour produire du lait à un prix de revient très bas. De pauvres bêtes condamnées à ne jamais voir la lumière du jour, des flopées d’antibiotiques disséminées dans la nature, des épandages massifs de déchets du méthaniseur, une énorme consommation d’eau, une intense circulation de camions… Cette ferme­-usine est un crime, contre notre santé et notre environnement. C’est également la mise à mort des petits exploitants, à l’heure où le gouvernement prétend combattre le chômage. Et tout ça pour quoi ? Pour le portefeuille du promoteur, M. Ramery. Vous parlez d’une vacherie !

Pour une agriculture paysanne respectueuse de l’Humain et de l’environnement

C’est bien tout le contraire qu’il faudrait faire ! Face au défi de la crise écologique et à l’urgence sociale, nous devons plus que jamais sortir du productivisme. Vite, allons vers une agriculture paysanne qui respecte les femmes, les hommes, les animaux d’élevage, notre santé et notre environnement !
 
C’est une question de choix politique : s’ils ne veulent pas, nous on veut… et on peut !
 
La commission écologie du PG31

Catégories Opinions