Bienvenue sur le site du Parti de Gauche en Haute-Garonne.

jeudi 11 février 2016 | Par

Collectif contre Val Tolosa

ValTolosa

Hier soir avait lieu l’AG du collectif contre Val Tolosa. J’y suis allé en militant, sympathisant et citoyen et désormais adhérent. Une salle de Tournefeuille accueillait l’événement auquel une centaine d’adhérents participaient.

Le président du Conseil Départemental fraîchement élu, Georges Méric (PS), soutenait le collectif…jusqu’à son élection. Une fois en poste, pour ne pas se renier totalement, en terme rugbystique…il botte en touche. Dégagement dans le camp du gouvernement, appel à un arbitrage gouvernemental de Matignon, pas moins que ça, chargé de désigner un médiateur.

Sur le plan juridique, à 2 jours du procès, un an après la clôture des dossiers, le maître d’œuvre apporte de nouvelles pièces au dossier. Absolument rien de neuf, mais l’effet escompté est atteint, report du procès…et cela 2 jours avant la nomination du médiateur. Toute connivence entre l’État et la Justice sous la houlette de la société du CAC40 maître d’œuvre du projet serait fortuite…tout cela n’étant que coïncidences calendaires.

valtolosa

La lettre de mission du préfet qui a nommé le médiateur laisse perplexe tant elle est orientée vers la réalisation du projet. Ce n’est pas un médiateur qui est envoyé mais juste un prétexte à la rencontre, sa conclusion étant déjà écrite. Le sujet remonte jusqu’à l’Élysée où une réunion est organisée entre élus municipaux (pas tous), Unibail le maître d’œuvre, des proches du Président…mais aucun représentant du collectif.

La situation est ainsi. Hier soir, ceux qui étaient encore naïfs quant aux poids des lobbies en ont eu pour leur cotisation au collectif !

3 suggestions sont soumises au vote de la salle :

1/ on lutte par tous les moyens et on refuse de participer davantage à cette mascarade de médiation
2/ on participe à la médiation et on essaie de peser de tout son poids en médiatisant
3/ on essaie de gratter des emménagements…des miettes.

Zéro vote pour la 3. D’une trentaine de voix, la proposition 1/ l’emporte.

ValTolosaDans ce monde proche de la corruption, les militants de terrain ont compris qu’appeler à la raison, au bon sens, à l’intérêt commun ne servait à rien. Seul le rapport de force et sa médiatisation peut amener à la victoire.

Bravo à ce collectif courageux qui se bat intelligemment, sur le terrain de la Ménude parfois dans la désobéissance sans perdre de vue le combat juridique soutenue par une avocate toute aussi courageuse. Bel alliage.

Avec tout le soutien du PG31.

G.N

Catégories Actualités, Evénements, Prises de position