Bienvenue sur le site du Parti de Gauche en Haute-Garonne.

Communiqués

Val Tolosa : Déploiement quasi militaire pour « protéger » un déboisement illégal

Communiqué de NON à Val Tolosa, collectif citoyen contre le projet de MÉGA centre commercial de Plaisance-du-Touch, 24.11.2016

Hier matin c’est un dispositif impressionnant qui s’est déployé sur le plateau de la Ménude pour détruire les rares espèces naturelles protégées qui avaient survécu aux coups de boutoir du promoteur Unibail.

L’objectif : raser le bois qui entrave la construction de la route départementale d’accès au futur méga centre commercial Val Tolosa.

Les autorisations administratives sont annulées les unes après les autres par les tribunaux. Le terrain du projet est maintenant clairement déclaré non constructible dans le ScOT de l’agglomération Toulousaine. L’ autorisation commerciale délivrée il y a presque dix ans est de plus en plus fragile. Toutes ces raisons, ainsi que la mobilisation toujours aussi forte des citoyens, poussent le maire de Plaisance-du-Touch à tenter un passage en force pour le compte du promoteur.

Alors que le conseil municipal doit délibérer ce soir sur la cession des routes départementales à la commune, il décide de forcer l’allure dans les travaux de construction d’une route qui n’est qu’un accès à un projet privé et démesuré uniquement justifié par le centre commercial.

Pour ce faire, une armée de vigiles est appelée en renfort et une barrière infranchissable de rouleaux de barbelés « concertina » à usage militaire est installée. Des méthodes qui nous rappellent avec angoisse de très mauvais souvenirs dans la région.

Fallait-il vraiment cette débauche de moyens pour protéger les énormes engins de destruction contre des manifestants non violents qui avaient abandonné le terrain après les violences subies ?

Les provocations n’ont que trop duré. Il faut que les lois et l’intérêt général soient maintenant respectés.

En réaction à ces graves incidents, ainsi que pour dénoncer l’illégalité du second permis de construire délivré malgré tout par le maire, le collectif « Non à Val Tolosa » organise le Samedi 17 décembre une grande marche citoyenne vers la préfecture de Toulouse.

Elle partira de Plaisance du Touch et a pour objectif de faire prendre conscience des manquements graves des autorités et élus sur un ton léger et humoristique.

Nos élus à la Région

mplr_b

Assemblée plénière du 26 mai: le budget 2016 ou le récit d’une occasion manquée, par Guilhem Serieys

A lire ici.

liberez-nos-camarades

Communiqué du PG31

liberez-nos-camarades
Nous ne nous tairons pas ! 
 Ce jeudi 12 mai, une nouvelle manifestation contre la Loi Travail avait lieu à Toulouse. Celle-ci s’est dirigée entièrement en fin de cortège vers le commissariat pour obtenir la libération de plusieurs militants interpellés la veille devant la permanence de la députée Martine Martinel. Nous nous félicitons de leur libération, preuve que l’unité et la solidarité payent. 

Après la libération des 4 camarades, des petits regroupements pacifiques ont eu lieu dans le centre ville, pour finalement rejoindre la place du Capitole. Ils ont été réprimés avec une violence hallucinante et des pratiques humiliantes et illégales portant atteinte à la dignité des manifestants : matraquages au sol, insultes, crachats, gaz lacrymogènes dans le métro. Nous sommes ici bien loin du maintien de l’ordre. Nous rappelons que le Parti de Gauche exige qu’une enquête parlementaire soit menée sur ces violences policières depuis le début de la mobilisation sociale et citoyenne contre la Loi Travail.

A l’issue de ces évènements, 9 personnes ont été de nouveau interpellées. Certaines ont été libérées dans l’après-midi, d’autres sont encore retenues à cette heure au commissariat et n’ont pu avoir accès aux soins médicaux pourtant rendus nécessaires par leur état de santé. Nous exigeons leur libération immédiate !

Ces nouvelles interpellations s’inscrivent dans un contexte de répression toujours plus forte des mobilisations : encerclement des manifestations, évacuations violentes, technique de la nasse. C’est à chaque fois l’ensemble des manifestants qui sont ciblés, de manière aléatoire.

Cette logique de violence est d’autant plus irresponsable qu’elle s’inscrit dans un contexte d’épuisement généralisé de la police. Cette fuite en avant doit s’arrêter avant que des drames encore plus graves ne surviennent. Il est temps de retirer enfin la loi travail et de cesser d’instrumentaliser les forces de l’ordre à des fins politiques ! Minoritaire dans la rue comme à l’Assemblée, le gouvernement veut faire peur pour passer en force et faire taire ceux qui résistent. Nous ne nous tairons pas ! 
LesCitoyensLesBrutesLesTruands

Les Bons, les Brutes et les Truands

Hier, dans le cadre de la journée de présentation de la Loi Travail à l’Assemblée Nationale, le collectif toulousain « Y’a pas d’arrangement » a organisé une action à forte portée symbolique : l’occupation du McDo de la place du Capitole, place centrale de Toulouse où se tiennent les Nuits Debout.

A la table de la grande malbouffe capitaliste, chacun sait que les recettes de cuisine ont été troquées contre les recettes financières, de là, découle la précarisation à outrance des salarié.e.s, souvent étudiant.e.s. Au lieu d’exploiter la misère sociale, il serait préférable que cette multinationale juteuse paie sa part d’impôts en France ! 

Lire la suite

Mobilisation des taxis Е Blagnac 35 mars-15

Solidarité avec les Taxis contre l’ubérisation !

taxi

La mobilisation des taxis à Toulouse pour exiger l’application de la loi est plus que légitime. Il est grand temps que le gouvernement mette un coup d’arrêt à la concurrence déloyale des plateformes VTC et fasse appliquer l’interdiction de la marraude, y compris électronique, inscrite dans la loi Thevenoud.

Lire la suite

meric

Caddies, lobbies…et groupies.

Un accord-cadre a été signé, le 31 mars 2016, à la préfecture entre le promoteur de Val Tolosa (Unibail-Rodamco), le président du conseil départemental, le maire de Plaisance du Touch, le préfet de région, le président de la chambre d’agriculture, le vice-président de la CCI, le directeur du pôle emploi et le médiateur désigné par l’Elysée.

Lire la suite

Le Parti de Gauche soutient Mme Gueffar

Madame Gueffar a été licenciée pour avoir traversé les voies en gare d’Agen dans le cadre de son travail. Ce licenciement est purement et simplement abusif ! Le Cercle Cheminot du Parti de Gauche et l’ensemble du Parti de Gauche lui apporte son soutien et demande la réintégration de cette salariée par l’entreprise ONET !

Lire la suite

Non prolongement de la ligne B

metro-labege

Jean-Luc Moudenc vient d’annoncer la fin du projet de prolongement de la ligne B du métro jusqu’à Labège. Nous dénonçons cette aberration et le procédé utilisé, le maire de Toulouse ayant choisi de laisser expirer le délai légal pour la déclaration d’utilité publique du projet au lieu d’assumer une telle décision.

Lire la suite

armementpolice

Armement de la police municipale à Balma

Sans aucune forme de concertation le maire de Balma annonce l’armement de la police municipaleet la mise en place de système de vidéoprotection dans la ville. Sur la forme, nous ne pouvons que nous indigner qu’un sujet aussi important n’ait été abordé ni en commission, ni en conseil municipal. Ceci constitue un déni de démocratie criant auquel malheureusement le maire semble de plus en plus coutumier.

Lire la suite

Rassemblement à Toulouse contre l’accord imposé au peuple grec

Ce mercredi, les députés seront amenés à examiner la proposition d’accord entre la Grèce et les institutions européennes. Celui-ci, arraché au gouvernement grec avec un revolver sur la tempe, va aggraver encore la situation sociale et économique du pays.

 

Nous condamnons les sacrifices encore demandés au Grecs. Nous dénonçons les violences qui leur sont imposées par la Troïka, sous l’impulsion des dirigeants allemands et avec la complicité active de François Hollande.

 

Nous appelons les députés à refuser ce texte mortifère pour la Grèce et pour l’Europe tout entière.

 

Avec d’autres, nous appelons à un rassemblement ce mercredi 15 juillet à 18H30 au métro Jean Jaurès à Toulouse.