Catégories
Événements General

Congo-Brazzaville : le Conseil des ministres a adopté le projet de loi qui autorise le prolongement de l’état d’urgence sanitaire

Sous la très haute autorité du Chef de l’État congolais, le Conseil des ministres qui s’est réuni ce mardi via la visioconférence a pu adopter le projet de loi permettant la prolongation de l’état d’urgence sanitaire dans le pays. Cette décision a pu être transmise au Parlement afin de l’approuver et l’examiner.

La prolongation de l’état d’urgence sanitaire en vigueur 

Selon les dernières actualités partagées sur les médias nationaux et internationaux comme le journal de l’Afrique, le Congo prolonge l’état d’urgence sanitaire en vigueur une nouvelle fois, alors que ce dernier arrive à terme le 25 mai dernier. Selon le conseil scientifique, cette décision s’avère indispensable, conformément aux dispositions de l’article 157 de la Constitution congolaise. En effet, la constitution prévoit que le Parlement doit se réunir de plein droit afin d’approuver la prorogation de l’état d’urgence.

Le 21 mai dernier, le Congo a compté plus de 11 000 cas confirmés dès le début de l’expansion de la maladie, soit près de 10 500 cas guéris et plus de 900 cas actifs. Le Congo-Brazzaville déplore à ce jour plus de 150 décès du Coronavirus, soit un taux de mortalité de 1.3 %. Le département de Pointe-Noire a pu enregistrer plus de 250 cas durant la période allant du 1 au 20 mai 2021, soit plus de 53 % des cas enregistrés dans le pays, selon les chiffres révélés par la 21e réunion de la coordination nationale de gestion de la pandémie de Coronavirus. Cette dernière, qui a eu lieu par visioconférence le mardi dernier, a été marquée par la participation de la très haute autorité du Président congolais Denis Sassou Nguesso.

La transmission de la maladie virale est en baisse 

Selon ces données, le département de Pointe-Noire constitue l’épicentre de la pandémie dans le pays, avec un taux de positivité qui a atteint plus de 8 %, tandis que la capitale a enregistré près de 2.2 % de cas positifs et le taux national est de 5.6 %.

La situation au niveau des autres villes se distingue par un très faible taux de dépistage. Néanmoins, dans les différents départements où les tests sont effectués, plusieurs cas positifs ont été enregistrés dans la Likouala et la Sangha durant le mois d’avril.

D’après les derniers chiffres, depuis le mois d’avril 2021, la transmission de la Coronavirus est en baisse progressive. À la fin du mois de mai 2021, les deux Congo ont pu enregistrer plus de 600 cas de Coronavirus ayant été pris en charge au sein du service de santé, à domicile ou aussi en hospitalisation.