Catégories
General Opinions

Coronavirus : le président de la République démocratique du Congo refuse de faire vacciner

Selon le journal de l’Afrique, Félix Tshisekedi, le président de la République démocratique du Congo, ne s’est pas encore fait vacciner contre le Covid-19, tout en multipliant les critiques concernant le vaccin suédo-britannique, AstraZeneca. 

La communication gouvernementale multiplie ses efforts afin de faire accepter ce vaccin anti-coronavirus, alors que le nombre de contaminations avec le nouveau variant Delta est en hausse dans le pays.

Le président congolais refuse de se faire vacciner 

Le chef de l’Etat congolais a affirmé aux médias, qu’il a bien fait de ne pas se faire vacciner en déclenchant ainsi une vive polémique dans le pays. En effet, le président congolais, a multiplié les critiques concernant le vaccin suédo-britannique, tandis que le gouvernement fait tout ce qui est possible pour faire accepter ce type de vaccin contre le Coronavirus dans l’opinion publique, surtout que durant cette dernière période le nombre de contaminations est en hausse avec la présence de la souche très contagieuse, la souche Delta au niveau des deux Congo.

Les avis des diplomates et des politiciens du pays

Plusieurs personnes auraient souhaité voir le chef de l’Etat prendre les devants. L’un des anciens candidats aux élections présidentielles, Martin Fayulu, a tenu à affirmer que personnellement, il a pris ses responsabilités et il s’est fait vacciner depuis le 10 juin dernier afin de donner l’exemple de sorte que les citoyens congolais lui emboîtent le pas.

Selon un autre candidat malheureux des dernières élections présidentielles, Seith Kikuni, Felix Tshisekedi ne doit pas se présenter aux prochaines élections présidentielles de 2023 en invitant les congolais de ne pas voter pour lui s’il se présente.

Plusieurs critiques ont aussi été relayées par les diplomates en poste dans la capitale congolaise face au comportement du président, tandis que l’Union africaine a commandé plusieurs doses d’AstraZeneca via le programme Covax. Selon un ambassadeur africain qui a souhaité garder l’anonymat, en tant que chef de l’Etat de l’Union africaine, le président aurait dû se comporter autrement.

Une campagne de vaccination qui patine

Lancée depuis le mois d’avril dernier, la campagne de vaccination des congolais, peine à convaincre les citoyens de la République démocratique du Congo. Selon les derniers chiffres révélés, moins de 60 000 personnes ont pu recevoir une seule dose du vaccin AstraZeneca durant ces deux mois et demi. Il est important de mentionner que AstraZeneca est le seul vaccin disponible dans le pays. Plusieurs personnes au Congo-Kinshasa ont affirmé qu’elles doutent de la fiabilité et de l’efficacité de ce vaccin, comme c’est le cas du président de la République.