Catégories
Événements General

Sénégal : des inondations dans la capitale sénégalaise ainsi que dans plusieurs autres localités

D’après les actualités révélées dans les médias africains comme le journal de l’Afrique, les pluies qui sont tombées durant ces derniers jours au Sénégal, ont causé plusieurs dégâts dans différents quartiers de la capitale, ainsi que dans différentes localités sénégalaises. Ces inondations se produisent tous les ans durant la période d’hivernage, au plus grand désespoir des habitants. En effet, plusieurs villes ont été touchées.

Les dégâts de la pluie 

Dans les rues ensablées où les charrettes et les voitures ont du mal à passer, les mares et les flaques d’eau encombrent les ruelles. Au niveau de la cour centrale de la maison de monsieur Diop, l’eau ne cesse de monter. Les meubles et la chambre ont été surélevés grâce à des parpaings afin d’éviter d’abîmer le bois. 

Les pieds du lit dans l’eau, monsieur Diop a du mal à dormir, sans oublier l’impossibilité d’utiliser les sanitaires.

Habitant dans le quartier depuis 2004, Omar Diop a demandé de l’aide en urgence, en assurant que dans la région il n’y a pas de canalisation, c’est pour cela que les eaux ont encombré les ruelles. Tous les ans, les habitants de la région subissent le même problème. La seule solution à ce problème est de trouver une pompe afin de pouvoir évacuer l’eau des maisons. Il est important de mentionner que pour faire le pompage ça coûte plus de 5 000 francs CFA d’après le convertisseur CFA.

Si les habitants avaient les moyens, ils auraient acheté une pompe voire deux, toutefois, ils ne trouvent pas quelqu’un pour les aider financièrement.

Demande de mettre en place une canalisation en urgence

Irma Sall, habitant un peu plus loin, est en train de vivre la même situation. Ses enfants vident l’eau des différentes chambres en utilisant des grands sceaux alors qu’elle essaye de sauver quelques meubles. D’après les hauts responsables du gouvernement, plusieurs tuyaux devront très bientôt être installés afin de permettre l’évacuation des eaux de ruissellement. Néanmoins, selon le chef de quartier, cette solution n’est pas suffisante pour résoudre le problème. En effet, Clément Michel Ntab, le chef de quartier, demande que les autorités interviennent afin d’installer des vraies canalisations dans les rues.

Le chef de quartier assure qu’il faut trouver une solution efficace pour régler le problème définitivement et de ne pas proposer des solutions provisoires. Les habitants des différents quartiers touchés demandent au gouvernement de les aider quitte à ce qu’ils cotisent et que le reste sera subventionné par les autorités.