Catégories
General

Sénégal : le gouvernement assure la suspension de la taxe sur le sucre

Devenant de plus en plus introuvable dans les commerces et les boutiques de la capitale sénégalaise, le sucre a enregistré depuis quelques semaines une augmentation au niveau de ses prix. Selon le journal de l’Afrique, afin de pouvoir réguler les prix incontrôlés du sucre, les autorités ont affirmé qu’ils ont demandé Abdourahmane Dièye, le directeur général des Douanes de suspendre la conjoncturelle de la taxation sur le prix du sucre importé raffiné.

L’annulation de l’application de la taxe sur les prix du sucre

Après la hausse des prix incontrôlée du sucre durant cette dernière période, le produit raffiné est devenu de plus en plus introuvable dans les boutiques et les commerces.

Suite à cette situation, Abdoulaye Daouda Diallo, le ministre des Finances et de l’Économie, a affirmé avoir appelé Abdourahmane Dièye, le directeur général des Douanes, afin de suspendre la conjoncture de la taxation sur les prix du sucre importé raffiné. Le ministre a informé au niveau de son communiqué qu’afin d’atténuer les conséquences de la hausse combinée des prix sur le marché international et le coût du fret maritime, suite à la demande du gouvernement, le ministre instruit de suspendre l’application de la taxe conjoncturelle sur le sucre raffiné importé, du 30 août jusqu’au 15 octobre. Par conséquent la taxe conjoncturelle sur les produits importés qui est imposée aussi sur le sucre, serait ainsi suspendue durant plus de 45 jours.

Il est important de mentionner que la pénurie de sucre reste encore inexplicable pour les consommateurs vu que le pays possède sa propre raffinerie de sucre, la Compagnie sucrière sénégalaise. 

Les commerçants stimulent une pénurie de sucre 

L’entreprise qui accuse aussi les commerçants d’encourager une pénurie tout en assurant qu’elle possède un stock de près de 35 000 tonnes pouvant ainsi garantir la consommation de sucre durant plus de deux mois et demi.

Cette situation de pénurie est jugée par l’usine, artificielle puisqu’elle est créée afin de pousser le gouvernement soit à augmenter le prix du sucre soit à permettre d’importer plus de sucre sans avoir à payer les droits de douane.

Le 31 août, un Conseil national de la consommation a également été convoqué autour de Aminata Assome Diatta, la ministre du Commerce, afin d’analyser la situation des prix des différents produits de base comme le sucre, l’huile et le riz. D’après l’Agence nationale de la statistique, les prix des différents produits dédiés à la consommation ont augmenté de près de 2 % durant le mois de juillet.

Découvrez toutes les actualités sénégalaises en cliquant ici.