Catégories
General Prises de position

Sénégal : les femmes veillent à ce que la religion ne déborde pas sur la politique

Des sénégalaises œuvrent afin de résister contre le débordement de la religion sur la politique du pays. En effet, ces femmes refusent l’assignation de plusieurs islamistes. 

Découvrez toutes les actualités sénégalaises en consultant le journal de l’Afrique ici.

La religion majoritaire du Sénégal

Ayant la religion musulmane comme religion majoritaire dans le pays, le Sénégal a opté de structurer la société en se fondant sur les règles religieuses dictées par le Coran. La religion musulmane par conséquent intervient dans tous les secteurs aussi bien publics que privés.

Dans une telle condition où plusieurs responsables religieux se mêlent de plus en plus de politique, les sénégalaises se lèvent en faisant entendre leurs voix afin de pouvoir contenir le conservatisme religieux qui se propage au Sénégal. Parmi ces femmes qui œuvrent afin que la religion ne déborde pas sur la politique on trouve Docteur Selly Ba, spécialiste de la religion et du genre et sociologue reconnu, Penda Mbow, intellectuelle, historienne et représentante du président sénégalais Macky Sall auprès de la Francophonie, ainsi que la spécialiste des questions de transformation identitaire des femmes du pays et doctorante en sociologie à l’université de Rennes, Maïmouna Thior.

Le conservatisme religieux qui progresse au Sénégal

Selly Ba affirme que la conscience collective au Sénégal est régie par la religion musulmane. Étant à 95 % musulman, le Sénégal possède comme un pilier, l’islam soufi qui imprégne de particularismes locaux. D’après la sociologue, le retour en force de l’islam au sein de la société sénégalaise, à partir des années 1980 les responsables conservateurs ont encouragé la révolution islamique iranienne. Il convient de remarquer aujourd’hui que malgré que les islamistes sont minoritaires, ils sont en train d’apporter des modifications progressives, mais en profondeur au sein de la politique du pays.

Ainsi, le débordement de la religion sur la politique dans la société sénégalaise prend forme.

En effet, ceci peut se voir par l’approche conservatrice des différentes questions sociétales de plus en plus débattues et approchées à l’aune de la religion.

L’historienne Penda Mbow, a tenu à souligner que les religieux rigoristes se rassemblent sur des questions qui font consensus. Afin de trouver une large adhésion, ils font participer les chefs religieux. Par conséquent, l’historienne assure que c’est une manipulation afin de mieux pouvoir contrôler la société sénégalaise afin de ne pas éviter la montée du populisme et des conservatismes.

Penda Mbow a tenu à affirmer qu’elle est musulmane, mais aussi africaine et que son pays n’a pas besoin d’importer le code vestimentaire d’autrui en dépensant plusieurs dollars selon le convertisseur dollars cfa, afin de veiller à garder l’identité propre de ses origines.